Skip to content

6 bonnes raisons, 6 chances de parler 2 langues :

novembre 4, 2010

jeu-chat_medium.jpg

un article interessant sur le site du CG29 ici

1. Une langue est une manière de voir le monde. Avoir deux langues, c’est une vraie richesse.

Les langues constituent chacune une manière de penser, de voir et de dire le monde. Elles expriment des émotions, des intentions et des valeurs, consolident les relations sociales et transmettent des expressions et des pratiques culturelles et sociales. Elles constituent un facteur déterminant de l’identité des individus. Les langues sont une richesse à préserver et à promouvoir pour la diversité culturelle en France, en Europe et dans le monde.

2. Le bilinguisme précoce stimule l’éveil de l’enfant

Penser et parler deux langues lui procureront un plaisir double. Cela lui permettra d’accéder à deux manière de se penser dans le monde. L’imaginaire de votre enfant s’en trouvera ainsi enrichi. Pour une enfant, une langue est un vecteur privilégié d’une culture spécifique, d’un imaginaire original, avec ces expressions, jeux de langage et histoires enfantines.

3. L’enfant, dès sa naissance, dispose de capacités étonnantes pour apprendre les langues, encouragez-les !

Au contact d’une langue orale, le bébé s’approprie, avant même de pouvoir prononcer ses premiers mots, de multiple sons, formes et combinaisons de mots présents autour de lui. Ce « bain de langage » se voit ensuite complété par des échanges oraux avec son entourage à travers des situations de jeux ou de découvertes. Ce contexte rassurant fait naître le plaisir d’exprimer des idées, d’écouter, de répéter, d’obtenir des réponses à ses questions, sans peur de se tromper. Entendre plusieurs langues dès la naissance est bénéfique, à condition que le langage soit structuré et le vocabulaire suffisament riche ! Cela ne retardera pas ses apprentissages, bien au contraire.

4. Le bilinguisme prépare au multilinguisme

L’apprentissage d’une 3ème et d’une 4ème langues se trouve grandement facilité. L’enfant parlant deux langues développe dans son cerveau des « passerelles » facilitant l’apprentissage de nouvelles langues. Des démonstrations convaincantes nous sont apportés par les enfants néerlandais, danois, ainsi que par des enfants de couples étrangers vivant en France qui souvent capables de parler couramme 3, 4 voire 5 langues.

5. Connaître ses racines, c’est être prêt à comprendre celles des autres

Imprégné dès sa naissance par le bilinguisme, l’enfant n’en sera que d’avantage enclin à accepter et apprécier ceux qui parlent d’autres langues, sont issus d’autres origines ou ont des manières de vivre différentes des nôtres. La Bretagne a une forte identité du fait de sa langue, de son histoire, son environnement culturel, ses musiques, ses paysages… Le contexte breton est favorable au développement du bilinguisme.

6. La langue bretonne, une réalité dans la Bretagne d’aujourd’hui


La langue bretonne est présente partout en Bretagne ! A travers les personnes qui la parlent, bien sûr ! Mais aussi dans les noms des lieux, la musique, la littérature, les médias, et même Internet…

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :